Accueil > Français > Depuis 15 ans le tourisme a accentué le trafic des animaux sauvages

Depuis 15 ans le tourisme a accentué le trafic des animaux sauvages



Depuis une quinzaine d’années on observe un impact considérable du tourisme international sur le trafic des espèces menacées en Amazonie péruvienne.
Beaucoup de touristes pris de pitié croient bien faire en achetant des animaux sauvages sur les marchés pour les « sauver » Les primates sont particulièrement visés. Les touristes les remettent ensuite à des hôteliers, ou parfois à de centres touristiques.
Ils ignorent que leur geste loin de sauver un animal contribue au contraire à enrichir le trafic et se traduira par la chasse accrue des mères pour leur prendre leur petit. Pour un animal acheté, 2O mères seront tuées. Que faire alors ?? Prévenir des centres comme Ikamapérou qui organisent les confiscations avec les autorités ou directement les autorités régionales de ATFFS (Aire technique de faune et flore sauvage) et surtout toujours et encore protester, expliquer et convaincre !!!!

info portfolio


Plan du site | Espace privé | SPIP | © photos : Cyril Ruoso | soury! webdesign, développement de sites déploiement cms spip wordpress joomla