Accueil > Français > La vie au Shiringal

La vie au Shiringal



Chaque singe laineux qui arrive a la Media Luna est un défi : traumatisés, apeurés ou névrosés, obèses ou carencés tous portent les stigmates de leur contact avec l’homme. C’est pourquoi c’est un sentiment de fierté pour l’équipe péruvienne et les bénévoles d’observer les laineux libres dans la forêt du Shiringal ; leur pelage brillant, leur joie de vivre, leurs acrobaties et leurs jeux dans les grands arbres de cette foret de 60 hectares mais aussi les nombreuses naissances nous disent qu’ils ont retrouvé leur vraie nature de primates.

Cette fierté provient aussi de la connaissance que nous avons de leur extrême fragilité de leur mortalité très élevée tant a l’état sauvage qu’en captivité et de leur difficulté a se reproduire loin de leur milieu naturel.

La mort du petit Yusa cette semaine nous le rappelle. Elle a attristé toute l’équipe et tous les bénévoles qui l’ont connu et souvent soigné. Il était improbable qu’il puisse survivre si petit après la mort de sa mère et pourtant tous y ont cru.
Puisse cette photo d’un laineux du Shiringal, prise par J Gillon, qui vole d’un arbre à l’autre nous redonner courage.


Plan du site | Espace privé | SPIP | © photos : Cyril Ruoso | soury! webdesign, développement de sites déploiement cms spip wordpress joomla