Accueil > Français > Le malheur des laineux

Le malheur des laineux



Le malheur continue pour les laineux. Il s’appelle la chasse et l’impunité, celle des chasseurs et des trafiquants. Malgré les confiscations réalisées grâce au réseau d’Ikamapérou et ses sanctuaires à Lagunas et dans l’Alto Mayo aucun des trafiquants ou chasseurs ne voient la loi s’appliquer à eux.

Pas d’amendes, pas de confiscation de matériel, pas de comparution au commissariat, Ikamapérou doit souvent payer le déplacement de l’ATFFS (département technique de la faune et la flore), leur fournir le matériel de confiscation et la connaissance minimum des espèces menacées, supplier le pouvoir judiciaire et la police dont la présence est obligatoire pour confisquer. Pas grand-chose de technique dans tout ca. Là ou ce qui fait le plus défaut c’est la conscience et l’engagement.

Classé vulnérable depuis des années, le massacre des laineux va certainement obliger l’IUCN à réviser la catégorie affichée sur sa liste rouge pour cette espèce de primates qui était il y a 40 ans encore la plus répandue en Amazonie.

Ici une petite laineuse arrivée hier à la Media Luna blessée par balle lors du tir qui vient de tuer sa mère.

info portfolio


Plan du site | Espace privé | SPIP | © photos : Cyril Ruoso | soury! webdesign, développement de sites déploiement cms spip wordpress joomla