Accueil > Français > Lettre d’une ecovolontaire senior a la Media Luna

Lettre d’une ecovolontaire senior a la Media Luna



Face a une Amazonie qui bouscule bien des habitudes les seniors ne sont pas les moins passionnes ni les moins courageux. Sur la photo Saa senior des femelles ateles a reussi a s’enfuir de sa foret du Shiringal pour chercher un calin a la Media Luna.

Voici la lettre de Janine :
Bonjour Hélène !
Ravie de mon séjour à Lagunas, permettez-moi de revenir sur les points forts de mon voyage.
J’ai particulièrement apprécié l’organisation extrêmement rigoureuse :

  • description minutieuse de l’itinéraire puis contact permanent sur place,
  • hébergement dans cet immense parc au bord du Huallaga où d’innombrables oiseaux remplacent avantageusement le réveil-matin,
    - nourriture équilibrée.
    Mention spéciale pour le poulet véritablement élevé en liberté et les fruits bien mùrs.
    Quant à la découverte des singes, c’est l’émerveillement. Venue avec une immense soif de d’apprendre mais sans savoir-faire pratiques, on m’a très vite rassurée et expliqué les erreurs à éviter pour ne pas compromettre l’avenir des singes ni ma propre sécurité. Même satisfecit pour les activités annexes qui permettent de s’immerger dans la vie du Centre et surtout d’établir des liens logiques et / ou réels entre les singes confiés à Ikamaperu et la population locale. Ma seule frustration : n’être venue que pour un seul mois et devoir repartir au moment même où je commençais à saisir quelques différences interindividuelles.
    Mais on ne peut pas parler d’Ikamaperu sans évoquer « l’équipe ». A la fois soigneurs pour les singes et anges gardiens pour les écovolontaires, ces cinq transmetteurs de savoir font preuve d’un dévouement sans bornes pour nous permettre d’évoluer en confiance parmi la faune et la flore. Des questions pour resituer la problématique des singes dans le contexte économique et culturel de la région ? C’est encore eux qui expliquent encore et encore avec une patience et une compétence qui n’a d’égal que leur sourire.
    Bref, des conditions idéales pour apprécier la magie de l’Amazonie. On vient pour les singes, notre double si fascinant. Mais pour qui accepte de perdre ses repères quotidiens, on se trouve très vite plongé dans un monde enchanté de sons et de couleurs où le très grand côtoie le très petit et où la Vie prend les formes les plus inattendues. Un monde où c’est toute notre rationalité occidentale qui se trouve ébranlée. Mais partir en oubliant ses certitudes, partir en acceptant le risque d’être transformé à tout jamais, n’est-ce pas là précisément le secret de tout voyage réussi ?
    Alors merci à Hélène et à Carlos. Merci à tous ceux qui contribuent à la préservation de ce patrimoine mondial. Patrimoine scientifique bien sùr. Mais plus encore, de ce patrimoine onirique sur lequel repos la grandeur de l’Etre humain.
    Janine GIMARET, écovolontaire.

Plan du site | Espace privé | SPIP | © photos : Cyril Ruoso | soury! webdesign, développement de sites déploiement cms spip wordpress joomla