Accueil > Français > Soutien aux patrouilles anti braconnage de la Réserve Pacaya (...)

Soutien aux patrouilles anti braconnage de la Réserve Pacaya Samiria



Ikamapérou soutient sur le plan logistique les patrouilles de la Réserve depuis plusieurs années, mais c’est insuffisant.

Chaque année à la saison des pluies de Décembre à Avril la montée du fleuve facilite l’entrée des braconniers dans la plus grande réserve amazonienne du Pérou. C’est l’époque des fruits et les animaux en particulier les singes laineux et atèles sont particulièrement vulnérables car ils forment des groupes nombreux dans les arbres fruitiers et oublient le danger. Autrefois les indigènes chassaient pour leur subsistance et ne mettaient pas en péril l’espèce. Actuellement l’économie de marché est partout et les populations amazoniennes chassent maintenant pour une demande croissante de viande de brousse et d’animaux de compagnie. Eux aussi veulent des télévisions, des portables et mieux éduquer leurs enfants. Les trafiquants passent le long des fleuves et achètent à des prix dérisoires les fruits du massacre en toute impunité.

Ikamapérou et ses écovolontaires ont développé un programme d’éducation environnementale, avec cinéma itinérant, expositions et sentiers pédagogiques qui a créé des conditions propices pour un partenariat avec les populations locales. Deux projets alternatifs à la chasse sont en marche l’écotourisme et l’artisanat. Plus de 30 familles sont concernées qui s’engagent à ne plus chasser et à participer aux patrouilles de la Réserve. Aidez nous à renforcer ses projets comme écovolontaire ou écotouriste solidaire.

info portfolio


Plan du site | Espace privé | SPIP | © photos : Cyril Ruoso | soury! webdesign, développement de sites déploiement cms spip wordpress joomla